Archives de catégorie : Uncategorized

« PARC » création chorégraphique, sonore et visuelle 2018 se compose à partir du territoire du Parc Naturel Régional du Perche…

Création 2018 tout terrain en cours d’expérimentation avec Mélanie Marie, Lin Delpierre, Jean-François Cavro et Nicolas Maurel et bien d’autre acteurs et habitants du Perche et d’ailleurs rencontrés entre Randonnai (61) et Thiron-Gardais (28).

Le blog de ce work in progress ici :

…une visite s’impose !

Prochaine étape de création entre les 3 et 7 juillet 2017… voir aussi ici les articles précédents concernant (dé-)pays(-sements) et brève(S) chorégraphique(S) !-)

 

« brève(s) chorégraphique(s) » #04 et 05 – mini-résidence de création participative à Randonnai (61/PNR du Perche)

du 12 au 14 juin et du 3 au 7 juillet 2017 avec Mélanie Marie et Nicolas Maurel (et Lin Delpierre à partir du 6 juillet) et les 9 résidents de l’Espace des Arts et Techniques / La Beaugeardière, foyer occupationnel pour personnes en situation de handicap.

4h d’atelier et déjà quelques bribes de compositions chorégraphiques ; partage de propositions individuelles traversées par un travail de groupe :


et quelques propositions encore plus personnelles dont :

Et plus en suivant le lien de cette collection de vidéos de ce travail d’expérimentations et de constructions chorégraphiques !-)

Merci à toute l’équipe de la Corne d’Or et plus particulièrement à Laurence Chevanne et Hermeline Vialet et Claire Aubrat, mais aussi Aurore et Pauline, Cathy et Meguie,les 2 jeunes stagiaires ayant suivi une partie ou la totalité des ateliers proposés sur cette période !-)

 

« Falaise à la Carte » ou la rencontre de Robert Ier dit « Le Libéral » ou « Le Magnifique » avec Arlette de Falaise sur une proposition de Florine Delasalle, à la Médiathèque du Pays de Falaise du 10 au 24 juin 2017

ATTENTION : prolongation jusqu’au 30 juin 2017 !-)

Projet participatif et populaire mis en place sur le territoire de la Ville de Falaise par Florine Delasalle et pour lequel nous avons pu proposer une performance vidéographique se présentant sous la forme d’un Haïkus, ou carte postale, imaginant les retrouvailles d’un « autre » temps avec une « autre » histoire… Celle de la rencontre de Robert Ier dit le Libéral ou le Magnifique et d’Arlette de Falaise ; ou bien encore celle de la rencontre d’un territoire avec les artistes qui l’ont choisi et qui y vivent et y dansent parfois aussi…

 

Avec : Lin Delpierre, Jean-François CavroMélanie Marie et Nicolas Maurel du 14 au 18 janvier 2017 dans et autour de l’appartement mis à disposition par la Ville de Falaise sur le site du Camping Municipal. L’occasion de se retrouver in situ et de s’essayer à de nouvelles expérimentations/ré-interprétations historiques entre deux résidences dans le Perche : processus en cours de relevés, d’expérimentations, et de re-présentations topo-chorégraphiques, sonores et visuelles.

Mélanie Marie et Nicolas Maurel sont falaisiens, depuis presque toujours (car pas née à Falaise et partie longtemps et loin !) pour l’une, et depuis 2004 (et même un peu avant) pour l’autre. C’est très librement qu’ils s’inspirent de la légende de cette rencontre, ou coup de foudre, qui a eu lieu en contre-bas du château, au lavoir du Val d’Ante et qui donna naissance à Guillaume « le Bâtard » dit Guillaume Le Conquérant, duc de Normandie (Nicolas et Mélanie se sont en fait rencontrés à Lyon, plus précisément au Bouchon Décinois en 1999!-)

La légende relate cette rencontre ainsi :  » Il revenait de la chasse à cheval, elle était en train de laver du linge. Troublé et sous le charme, il demanda immédiatement sa main à ses parents. Le lendemain, montée sur un fier destrier et sous les acclamations de la population, elle passait la grande porte du château pour rejoindre son futur mari…  » (*)

 

 

« Aux premières fleurs du printemps de l’an de grâce MXXVII, Robert le Magnifique, duc de Normandie, maître de Falaise, un soir qu’il rentrait de la chasse, distingua Arlette, fille du tanneur. Elle avait couleur plus fine que fleur de rose ou bien d’épine et blanchissait dedant le ru qui sourd de cette fontaine chemise doulce et fin bliau. Robert s’éprend de la jolie et au chateau il la requiert montée sur un palefroi au donjon elle apporte joye. Noël d’après, advint un filz Guillaume le Conquérant duc de Normandie puis roi d’Angleterre après la bataille d’Hastings XIV octobre MLXVI. »

(*) autre source ici

 

brève(s) chorégraphique(s) – work in progress Falaise (14) #07, relevé topo-chorégraphique au lavoir du Val d’Ante ou Fontaine d’Arlette au pied du château.

Remerciements tout particuliers à la Ville de Falaise et son service Culturel, le service des Sports et l’Office de Tourisme du Pays de Falaise (14) pour cette mise à disposition et leur disponibilité à nous guider dans cette recherche sur le territoire. Un grand merci à Florine Delasalle et son projet Falaise à la Carte ainsi qu’à La Médiathèque du Pays de Falaise de nous permettre de partager cette carte postale à Falaise du 10 au 24 juin 2017… en résonance avec la création présentée en 2003 au Château de Falaise à l’occasion du premier Festival de La Danse de Tous les Sens.

Danse et performance : Mélanie Marie et Nicolas Maurel
Vidéo : Lin Delpierre
Environnements sonores : Jean-François Cavro

 

brève(s) chorégraphique(s)/(dé-)pays(-sements) chorégraphiques est un projet de création sur le territoire porté par l’A.ssociation M.ouvement A.rtrope – (cie) Mélanie Marie Nicolas Maurel réalisé en partenariat avec l’Espace des Arts et Techniques/Association La Corne d’Or, la commune de Randonnai (61) et la CDC du Haut-Perche, la DRAC et la Région Normandie dispositif Territoires Ruraux Territoires de Cultures mais aussi le Parc Naturel Régional du Perche (61 et 28) dans le cadre de l’aide aux Projets Artistiques et Culturels de Territoires apportée par la Région Centre Val de Loire en partenariat avec la commune de Thiron-Gardais (28) et la CDC du Perche Thironnais avec un soutien de la DRAC Région Centre Val de Loire / dispositif d’aide à la résidence territoriale et à l’action culturelle et du Conseil Départemental d’Eure-et-Loir.


La presse en parleOuest-France édition de Falaise-Vire, 14 juin 2017 :

Quelle(s) scène(s) se (re-)joue(-nt)-là, maintenant ? // nouvelle marque in situ d’une existence chorégraphique…

Festival La Danse de Tous les Sens 2017 – L’Audace // Grande Rencontre Chorégraphique – Falaise (14).

Création participative présentée le 13 mai 2017 à 12h au Parc de la Fresnaye et à 14h45 au Forum de Falaise. Avec les élèves de 2nde du Lycée Louis Liard, option danse facultative Léa, Margaux, Mathilde, Noémie, Océane, Sahna, Séréna, Zoé, Lucile, Lou, Emma, et Elisa sur une proposition de leurs enseignantes Valérie Loiseau et Françoise Lhémery en partenariat avec l’Association Chorège. Travail de construction chorégraphique réalisé en studio (5x2h) avec Mélanie Marie et Nicolas Maurel (danseurs/chorégraphes/porteurs de projets) sur un mix musical de Björk.

Sur la scène du Parc de la Fresnaye…

Sur la scène du Forum..

Et surtout en vidéo, avec un montage réalisé à partir des propositions spontanées produites in situ par les élèves et en lien et/ou résonance avec le travail de construction chorégraphique actuellement mis en oeuvre par Mélanie Marie et Nicolas Maurel et à leur demander.

Distribués expérimentalement ce jour-là aux spectateurs, placés sur les pare-brises des voitures aux alentours et collés autour du Forum et pas que, ces flash-codes, nouvelle marque in situ d’existence chorégraphique :

A vos scanners et autres lecteurs de QR code (il va falloir s’y faire !-)

 

Making of de l’affiche dévoilé à l’occasion de la présentation du festival musique et danse 2017 – Royaumont / 13 mai 2017

Dans cet article de novembre dernier, nous vous dévoilions les coulisses de la session photo (et vidéo!-) réalisée cet hiver pour la préparation de l’affiche et des visuels du Festival de Royaumont 2017. Un des éléments de « (par-)cours et jardins chorégraphiques » créé sur le site de l’Abbaye en 2015 avec Claire Lavernhe et Nicolas Maurel, puis repris lors du festival 2016, a été choisi pour re-mettre en valeurla programmation de cette nouvelle édition en accord avec l’ « esprit des lieux ».

Festival de Royaumont 2017 : le « making off » de l’affiche par Royaumont sur Vimeo ; plus sur le site de l’Abbaye de Royaumont en cliquant sur ce lien. Photos Quentin Bertoux, direction artistique Bruno Bernard, images vidéos et montage Honorine Reussard et François Mauger, direction de la communication Igor Szabason avec Claire Lavernhe et Nicolas Maurel.

Le « petit pont de bois » fait écho à la rénovation et au chantier qui se préparaient et qui se sont achevés à l’été 2016. Mais il avait aussi été imaginé et mis en place pour créer un lien, une ligne de force et de déplacement physique, de perspectives nouvelles entre les nouveaux jardins dit « contemporains » et la prairie au pied des bâtiments des Moines et des Latrines. Nous y avions, dès 2014 et régulièrement depuis, installé l’intermit-tente. Dès juin 2015 et lorsque « (par-)cours.. » était en gestation, la brouette a été « empruntée » au jardin des Tuileries,  pour y installer et transporter un téléviseur « hors-d’âge ». Nous y diffusions une vidéo de Lin Delpierre et de Jean-François Cavro réalisée lors d’une résidence au Lycée agricole de Thère et montée en partenariat avec le Théâtre de St-Lô (50) en 2010, préfigurant la création de « Et la TerRe ? » à l’Hipocampe à Caen (14) en janvier 2011.

C’est autour de cette installation que nous imaginions, à l’occasion de la reprise de « (par-)cours et jardins chorégraphiques » pour le festival de danser de Royaumont 2016, une scène faisant référence au célèbre « Angélus » de Millet. Référence vue également depuis en mai 2017 à Falaise, dans la dernière création d’Erwan Keravec et Mickaël Phelippeau : « Membre Fantôme » !-) Comme quoi en danse, rien ne se perd, tout se recycle ! (cf. Prototype #03 (2015-2016) : la citation, paradigme à la construction chorégraphique).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Claire Lavernhe sous le regard de Quentin Bertoux mis en scène graphiquement par Bruno Bernard et Igor Szabason.

La Belle Orange et ses artistes aux Etats Généraux de la Culture en Région Centre Val-de-Loire – 14/03/2017

Vidéo-reportage sur La Belle Orange / Matthieu Roger – Marie-Blaise Tramier, bureau d’accompagnement artistique réalisé à l’occasion des restitutions de cette première année d’échanges participatifs sur la culture en Région Centre Val-de-Loire…

Interview de Matthieu Roger, directeur de La Belle Orange, au sujet des missions et des champs d’actions de ce bureau d’accompagnement d’artistes basé à Tours et qui accompagne entre autre l’A.ssociation M.ouvement A.rtrope, Mélanie Marie et Nicolas Maurel.
Site Internet : www.labelleorange.fr

Réalisation et montage vidéo : Une Image à Part

Plus sur les Etats Généraux en suivant ce lien et sur  la Belle Orange dans cet article !

« (dé-)pays(-sements) chorégraphiques » #08 / « brève(s) chorégraphique(s) » #03, partage public de création en cours à Thiron-Gardais (28)

le 18 janvier 2017 à 18h, salle du conseil municipal, Mairie de Thiron Gardais (28) avec Lin Delpierre photographe/vidéaste et Jean-François Cavro artiste du son/compositeur/musicologue et Nicolas Maurel danseur/chorégraphe/porteur de projets et la présence du groupe des résidents de La Beaugeardière spécialement venus pour l’occasion depuis Randonnai (61).

 

Un film (env. 47 min), plus du tout en forme d’Haïkus (cf. les articles précédents !-) a permis de faire état du travail réalisé en dégageant une première dramaturgie du corps, du territoire et des paysages découverts regroupés ici en deux playlists à parcourir tranquillement…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Danse: Nicolas Maurel et les résidents de la Beaugeardière
Vidéo: Lin Delpierre,
Environnements sonores: Jean-François Cavro

brève(s) chorégraphique(s)/(dé-)pays(-sements) chorégraphiques est un projet de création sur le territoire porté par l’A.ssociation M.ouvement A.rtrope – (cie) Mélanie Marie Nicolas Maurel réalisé en partenariat avec l’Espace des Arts et Techniques/Association La Corne d’Or, la commune de Randonnai (61) et la CDC du Haut-Perche, la DRAC et la Région Normandie dispositif Territoires Ruraux Territoires de Cultures mais aussi le Parc Naturel Régional du Perche (61 et 28) dans le cadre de l’aide aux Projets Artistiques et Culturels de Territoires apportée par la Région Centre Val de Loire en partenariat avec la commune de Thiron-Gardais (28) et la CDC du Perche Thironnais avec un soutien de la DRAC Région Centre Val de Loire / dispositif d’aide à la résidence territoriale et à l’action culturelle et du Conseil Départemental d’Eure-et-Loir.

« (dé-)pays(-sements) chorégraphiques » #07 / « brève(s) chorégraphique(s) » #02, pause de résidence de création à Falaise (14)

Performance vidéographique se présentant sous la forme d’un Haïkus, ou carte postale imaginant des retrouvailles d’un « autre » temps avec une « autre » histoire… Celle de la rencontre de Robert Ier dit le Libéral ou le Magnifique et d’Arlette de Falaise. Ou bien encore de la rencontre d’un territoire avec les artistes qui l’ont choisi et qui y vivent.

L’occasion de retrouver in situ Mélanie Marie avec Nicolas Maurel et de s’essayer à de nouvelles expérimentations/ré-interprétations historiques entre deux résidences dans le Perche : processus en cours de relevés, d’expérimentations, et de re-présentations topo-chorégraphiques, sonores et visuelles.

Avec : Lin Delpierre, Jean-François CavroMélanie Marie et Nicolas Maurel du 14 au 18 janvier 2017 dans et autour de l’appartement mis à disposition par la Ville de Falaise sur le site du Camping Municipal.


Mélanie Marie
et Nicolas Maurel sont falaisiens, depuis presque toujours (car pas née à Falaise et partie longtemps et loin !) pour l’une, et depuis 2004 (et même un peu avant) pour l’autre. C’est très librement qu’ils s’inspirent de la légende de cette rencontre, ou coup de foudre, qui a eu lieu en contre-bas du château, au lavoir du Val d’Ante et qui donna naissance à Guillaume « le Bâtard » dit Guillaume Le Conquérant, duc de Normandie (Nicolas et Mélanie se sont en fait rencontrés à Lyon, plus précisément au Bouchon Décinois en 1999!-)

 

La légende relate cette rencontre ainsi :  » Il revenait de la chasse à cheval, elle était en train de laver du linge. Troublé et sous le charme, il demanda immédiatement sa main à ses parents. Le lendemain, montée sur un fier destrier et sous les acclamations de la population, elle passait la grande porte du château pour rejoindre son futur mari…  » (*)

 

 

« Aux premières fleurs du printemps de l’an de grâce MXXVII, Robert le Magnifique, duc de Normandie, maître de Falaise, un soir qu’il rentrait de la chasse, distingua Arlette, fille du tanneur. Elle avait couleur plus fine que fleur de rose ou bien d’épine et blanchissait dedant le ru qui sourd de cette fontaine chemise doulce et fin bliau. Robert s’éprend de la jolie et au chateau il la requiert montée sur un palefroi au donjon elle apporte joye. Noël d’après, advint un filz Guillaume le Conquérant duc de Normandie puis roi d’Angleterre après la bataille d’Hastings XIV octobre MLXVI. »

(*) autre source ici

 

brève(s) chorégraphique(s) – work in progress Falaise (14) #07, relevé topo-chorégraphique au lavoir du Val d’Ante ou Fontaine d’Arlette au pied du château.

Remerciements tout particuliers à la Ville de Falaise et son service Culturel, le service des Sports et l’Office de Tourisme du Pays de Falaise (14) pour cette mise à disposition et leur disponibilité à nous guider dans cette recherche sur le territoire. Un grand merci à Florine Delasalle et son projet Falaise à la Carte ainsi qu’à La Médiathèque du Pays de Falaise de nous permettre de partager cette carte postale à Falaise du 10 au 24 juin 2017… en résonance avec la création présentée en 2003 au Château de Falaise à l’occasion du premier Festival de La Danse de Tous les Sens.

Danse et performance : Mélanie Marie et Nicolas Maurel
Vidéo : Lin Delpierre
Environnements sonores : Jean-François Cavro

brève(s) chorégraphique(s)/(dé-)pays(-sements) chorégraphiques est un projet de création sur le territoire porté par l’A.ssociation M.ouvement A.rtrope – (cie) Mélanie Marie Nicolas Maurel réalisé en partenariat avec l’Espace des Arts et Techniques/Association La Corne d’Or, la commune de Randonnai (61) et la CDC du Haut-Perche, la DRAC et la Région Normandie dispositif Territoires Ruraux Territoires de Cultures mais aussi le Parc Naturel Régional du Perche (61 et 28) dans le cadre de l’aide aux Projets Artistiques et Culturels de Territoires apportée par la Région Centre Val de Loire en partenariat avec la commune de Thiron-Gardais (28) et la CDC du Perche Thironnais avec un soutien de la DRAC Région Centre Val de Loire / dispositif d’aide à la résidence territoriale et à l’action culturelle et du Conseil Départemental d’Eure-et-Loir.

 

« (dé-)pays(-sements) chorégraphiques » #06, résidence de création à Thiron-Gardais (28)

Suite du projet de résidence de relevés, d’expérimentation, de création et de re-présentations topo-chorégraphiques, sonores et visuels avec Lin Delpierre, Jean-François Cavro et Nicolas Maurel du 10 au 14 janvier 2017.

Merci encore à Marie pour son indéfectible accueil au-dessus de l’école des « Enfants de Renart » ainsi qu’à toute l’équipe des écoles maternelle et primaire et plus particulièrement à la Mairie de Thiron-Gardais et la CDC du Perche Thironnais.

Cette vidéo, toujours en forme d’Haïkus pour illustrer cette résidence en une autre saison…

(dé-)pays(-sements) chorégraphiques – work in progress Thiron-Gardais (28) / PNR du Perche #06, le clocher de l’Abbaye sous la neige.

Danse: Nicolas Maurel,
Vidéo: Lin Delpierre,
Environnements sonores: Jean-François Cavro.

(dé-)pays(-sements) chorégraphiques est un projet de résidence territoriale mis en place à l’initiative du Parc Naturel Régional du Perche dans le cadre de l’aide aux Projets Artistiques et Culturels de Territoires apportée par la Région Centre Val de Loire en partenariat avec la commune de Thiron-Gardais et la CDC du Perche Thironnais avec le soutien de la DRAC Région Centre Val de Loire / dispositif d’aide à la résidence territoriale et à l’action culturelle et du Conseil Départemental d’Eure-et-Loir.

Session photo (et vidéo!-) pour l’affiche du Festival de #Royaumont 2017

Avec Claire, Honorine, Nicolas, Quentin, Bruno, François et Igor, quelle équipe et quelle belle journée concentrés à attraper des images de corps dans ce décor glacé mais baigné de soleil ! Merci à Royaumont d’être passé, pour cette séance photo, par l’élément boisé installé à l’occasion de la création de (par-)cours et jardins chorégraphiques. (par-)cours repassera d’ailleurs lui-même bientôt par Royaumont au printemps : réservez votre séance (privée, car scolaire!-) entre les 24 et 28/04/2016… A bientôt plus et un petit teaser peut-être!-)))