« La valse lente du paysage » – Plastique Danse Flore, Potager du Roi, Versailles (78)

 

Expérience IN SITU // Fenêtre sur cour[s] – Abbaye de Royaumont OUT SITU – Prototype #01/03

un va et vient entre perception, compréhension et intervention

Samedi 5 avril – 17h30 – 90 min

PlastiqueDanseFlore_printemps2014_visuel_in-situ

Résultat d’une expérience in situ

Sous l’impulsion de Vincent Lahache, paysagiste

Avec les chorégraphes : Vidal Bini, Audrey Bodiguel, Eloïse Deschemin, Emilia Giudicelli, K Goldstein, Caroline Grosjean, Mathieu Heyraud, Céline Larrère, Nicolas Maurel et Sébastien Molliex

L’horizon, le sol, l’épaisseur, l’espace, la mémoire sont au cœur du travail de paysagiste comme au cœur de celui du danseur. Le mouvement y est central : déplacement des graines, vivaces vagabondes, corps traversant l’espace, bourrasque de vent, activités humaines.… Le paysagiste doit saisir ces forces en action, depuis le micro-organisme souterrain jusqu’à l’avion qui plane, pour avoir une chance d’intervenir au plus juste des enjeux qui se mêlent dans tout projet. Le projet de paysage se construit entre approche sensible (faire confiance à ses sens dans l’’appréhension d’’un site, productions multiples pour le restituer…) et démarche rationnelle (comprendre les enjeux du vivant, les topographies qui régissent l’endroit, les usages……).

Pour permettre une meilleure compréhension des liens qui unissent le champ de la création paysagère et celui de la création chorégraphique, l’espace du Potager du Roi y sera vécu et arpenté en tous sens pendant deux jours avant de se révéler sous multiples formes le troisième.

A l’issue de cette expérience le public est invité à échanger avec les artistes sur la lecture qu’ils auront eu du paysage aux travers des chorégraphies et inversement.

PlastiqueDanseFlore_visuel_printemps2014

Beaucoup plus sur cette édition de printemps de Plastique Danse Flore ici

En partenariat avec la Fondation Royaumont, sous la houlette (nous adorons ce mot, cherchez sa définition, c’est croustillant !) d’Hervé Robbe et Géraldine Schmitt – Prototype#01: « Les espaces propices à l’apparition du chorégraphique » – suivre ce lien !

Royaumont_50ans_logo&link

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *